La distribution de l’or à Goldboro est sujette à l’effet pépitique.  L’or apparaît sous forme de grosses pépites, disséminé avec ou sans crystaux d’arsenopyrite et de fins grains d’or associés avec du matériel carboné.  Cette distribution particulière des grains d’or permet d’expliquer que les méthodes d’analyses conventionnelles (i.e. perte au feu, « fire assay ») donnent des teneurs en or plus faibles qu’avec les essais métallurgiques provenant de tests en usine.

Tel que souligné dans le Rapport technique 43-101 de 2006, une analyse comparative des analyses par essais métalliques faites en 1989, 1990 et en 2005 avec les résultats d’analyses par perte au feu (fire assay, FA), démontre que l’estimation des ressources en utilisant les analyses conventionnelles sous-évalue de façon importante le contenu en or de la ressource minérale.  La perte en or est attribuable à l’effet pépite en raison de la petite taille de chaque échantillon de carotte de forage.

Date

# d’échantillons

Poids du composité Analyse Teneur Or Essais métallique  Teneur Or

Ratio

Avril 1989 425 FA 1 284 kg 1,06 g/t Au 15,41 g/t Au 14,54 x
Novembre 1989 66 FA 5 kg 2,94 g/t Au 9,21 g/t Au 3,13 x
Avril 1990 153 FA 6 000 kg 1,96 g/t Au 3,00 g/t Au 1,53 x
Avril 1990 153 FA 5 000 kg 1,27 g/t Au 4,00 g/t Au 3,15 x
Août 2005 285 FA 1 440 kg 1,94 g/t Au 2,85 g/t Au 1,47 x
Total 1 082 FA 13 729 kg
Poids moyen 1,62 g/t Au 4,51 g/t Au 2,78 x

image13